Accueil > Broker > Boursorama > Le debrief Bourse du 13 octobre : le CAC 40 reboosté par la tech et le luxe

activtrades

Le debrief Bourse du 13 octobre : le CAC 40 reboosté par la tech et le luxe

Mal orientée en début de journée, la Bourse de Paris s’est finalement redressée. Les marchés guettaient évidemment attentivement les chiffres de l’inflation aux Etats-Unis en septembre.
Si la hausse des prix se poursuit, 0,4% sur un mois en septembre, les investisseurs ont finalement décidé de voir le verre à moitié plein et de se concentrer sur les publications trimestrielles, et surtout les perspectives données par les grands groupes.
Le CAC 40 termine la séance sur une hausse de 0,8% vers les 6600 points.
Du côté des valeurs,
La tech qui après avoir été délaissée ces derniers jours en raison des craintes inflationnistes, drive le CAC 40. Le secteur est soutenu par le relèvement des perspectives de l’éditeur de logiciels allemand SAP. Capgemini s’offre la plus forte hausse du jour : +4%.

LVMH, premier du CAC 40 à ouvrir le bal des publications trimestrielles, a fait part hier d’un chiffre d’affaires légèrement supérieur aux attentes, tiré par une demande soutenue en Asie et aux Etats-Unis et par la levée des restrictions sanitaires en Europe. Le titre gagne 3,16%. Ce sont surtout les perspectives du groupe qui rassurent les investisseurs. Tout le secteur en profite. Hermès avance de 2,71%.
A l’opposé, Axa est pénalisé par le nouveau typhon à Hong Kong, zone importante de l’activité de l’assureur et perd 2,21%, plus forte baisse du CAC 40.
Renault est également en repli : -1,83%, deuxième plus forte baisse de l’indice
Total de son côté chute de presque 1% en raison de prises de bénéfices et d’un pétrole qui recule. A nuancer le Brent s’échange encore 82 dollars le baril.

Sur le SBF 120,
Spie décolle après l’abandon de son projet d’acquisition de la filiale d’Engie, Equans.
McPhy est également en hausse, soutenu par le plan d’investissement de 30 milliards d’euros sur cinq ans dévoilé hier par Emmanuel Macron, en faveur de l’hydrogène vert.
A contrario, la parapétrolière CGG souffre du repli des prix du pétrole
Solutions 30 affiche pour sa part la plus forte baisse.
Enfin, outre-Atlantique, c’est aussi le coup d’envoi de la saison des résultats trimestriels qui est donné comme toujours par les grandes banques américaines. Pas d’engouement à Wall Street toutefois qui accueille froidement les nouvelles données sur l’inflation.

activtrades

activtrades