Accueil > Infos de Marché > Verallia : Résultats des neuf premiers mois de 2020

activtrades

Verallia : Résultats des neuf premiers mois de 2020

  • Chiffre d’affaires en hausse de 2,3 % à taux de change et périmètre constants
  • EBITDA ajusté au niveau de l’année dernière avec une marge de 24,3 %
  • Poursuite du désendettement avec un ratio d’endettement net de 2,2x
  • Objectifs 2020 relevés grâce à un troisième trimestre meilleur qu’anticipé

PARIS–(BUSINESS WIRE)–Regulatory News:

Verallia (Paris:VRLA) :

  • Retrait de -1,0 % du chiffre d’affaires sur 9 mois à 1 956 M€ (+2,3 % à taux de change et périmètre constants)
  • Croissance des volumes au T3, se traduisant par une hausse de +5,3 % du chiffre d’affaires à 681 M€ (+8,9 % à taux de change et périmètre constants)
  • EBITDA ajusté sur 9 mois de 474 M€, au niveau de l’année dernière
  • Maintien de la marge d’EBITDA ajusté à 24,3 % sur 9 mois
  • Amélioration continue du ratio d’endettement net à 2,2x l’EBITDA ajusté des 12 derniers mois, contre 2,7x à fin septembre 2019
  • Relèvement des objectifs de volumes de vente et d’EBITDA ajusté pour l’année 2020

« Les volumes de vente supérieurs aux prévisions au troisième trimestre, notamment en Italie et en Amérique latine, ont permis à Verallia d’afficher une croissance organique de 8,9 % sur le trimestre et de 2,3 % sur les neuf premiers mois de l’année. Cette hausse des volumes a contribué à l’amélioration de la rentabilité de Verallia malgré l’impact du déstockage lié aux réparations de fours. Les trois piliers stratégiques du Groupe, à savoir le levier opérationnel lié à la croissance des volumes, le spread d’inflation positif et le déploiement continu du programme d’excellence opérationnelle, ont continué à porter leurs fruits. Grâce à des volumes meilleurs qu’anticipé sur le troisième trimestre et malgré une visibilité qui reste limitée, Verallia relève ses objectifs pour 2020. » a commenté Michel Giannuzzi, PDG de Verallia.

Chiffre d’affaires

En millions d’euros

9M 2020

9M 2019

Chiffre d’affaires

1 955,8

1 976,4

Croissance reportée

-1,0 %

 

Croissance organique

+2,3 %

 

En millions d’euros

T3 2020

T3 2019

Chiffre d’affaires

681,2

647,0

Croissance reportée

+5,3 %

 

Croissance organique

+8,9 %

 

Verallia réalise sur les 9 premiers mois de l’année un chiffre d’affaires de 1 956 M€, contre 1 976 M€ sur les 9 premiers mois de 2019, et affiche ainsi un léger retrait de -1,0 % en données publiées.

L’impact de l’effet de change s’établit à -3,3 % sur 9 mois (-66 M€), principalement lié à la dépréciation des monnaies en Amérique latine, notamment le réal brésilien qui a pesé pour -29 M€.

A taux de change et périmètre constants, le chiffre d’affaires a crû de +2,3 % sur les 9 premiers mois de l’année (et de +0,9 % hors Argentine qui reste en hyperinflation) malgré l’impact négatif de la pandémie de COVID-19, notamment sur les résultats du deuxième trimestre 2020.

Le troisième trimestre s’est montré bien meilleur que prévu grâce à des volumes de vente en hausse de +4,2 % au niveau du Groupe. Cette reprise des volumes s’est révélée particulièrement dynamique en Amérique latine, en Italie et, à un degré moindre, en Ibérie. Par famille de produits, les ventes de pots à destination de l’industrie alimentaire et de boissons non alcooliques sont restées bien orientées, tandis que les ventes de vin tranquille, notamment en Italie et en Ibérie, ont été soutenues sur le troisième trimestre dans un contexte toujours incertain. Par ailleurs, les hausses de prix de vente passées en début d’année ont continué à contribuer à la bonne performance du troisième trimestre. Le mix produits, qui était moins bien orienté sur le premier semestre 2020, s’est amélioré sur le trimestre à la faveur d’un redressement des ventes de produits plus haut de gamme durant l’été. La croissance organique sur le seul trimestre a ainsi atteint +8,9 % (+8,3 % hors Argentine).

EBITDA ajusté

En millions d’euros

9M 2020

9M 2019

EBITDA ajusté

474,4

477,8

Marge d’EBITDA Ajusté

24,3 %

24,2 %

En millions d’euros

T3 2020

T3 2019

EBITDA ajusté

175,7

165,0

Marge d’EBITDA Ajusté

25,8 %

25,5 %

L’EBITDA ajusté est resté quasiment stable sur les 9 premiers mois de l’année à 474 M€ (-0,7 % et +3,9 % à taux de change et périmètre constants). Sur le troisième trimestre, l’EBITDA ajusté est en hausse de +6,5 % et atteint 176 M€, contre 165 M€ au T3 2019. En effet, l’impact négatif anticipé du déstockage résultant majoritairement de la réparation planifiée de fours au troisième trimestre a été contrebalancé par le levier opérationnel lié à la hausse des volumes vendus. Par ailleurs, l’amélioration du mix produits sur le trimestre, combinée aux augmentations de prix de vente du début d’année, ont permis au Groupe de générer un spread1 positif. Enfin, le déploiement continu du plan d’amélioration de la performance opérationnelle (Performance Action Plan – PAP) a conduit à une réduction nette des coûts de production cash de 28 M€ (soit 2,3 % des coûts de production cash) sur les 9 premiers mois de l’année 2020.

La marge d’EBITDA ajusté s’est maintenue sur les 9 premiers mois de l’année à 24,3 % contre 24,2 % sur les 9 premiers mois de 2019. Sur le troisième trimestre, la marge a atteint 25,8 %.

Capacité de désendettement

Au cours des 9 premiers mois de l’année, Verallia a poursuivi son désendettement au travers d’une génération de trésorerie solide et grâce à une gestion active de son besoin en fonds de roulement. L’endettement net s’est ainsi élevé à 1 359 M€ à fin septembre 2020, soit 2,2x l’EBITDA ajusté des douze derniers mois, par rapport à 2,7x à fin septembre 2019 et 2,5x à fin juin 2020. La baisse du ratio d’endettement net sous la barre des 2,5x l’EBITDA ajusté à fin juin 2020 a permis à Verallia de baisser la marge du Term Loan A et de la ligne de crédit renouvelable 1 (RCF1) de 25 points de base (baisse effective à partir du 3 Août 2020). Par ailleurs, Verallia continue de bénéficier d’une forte liquidité2à hauteur de 1 007 M€ au 30 septembre 2020.

Lancement de la Raison d’être

Le 20 octobre 2020, Verallia a dévoilé sa Raison d’être « Réimaginer le verre pour construire un avenir durable ». Répondant aux défis environnementaux auxquels est confrontée la planète, ainsi qu’à l’évolution des modes de consommation, cette démarche marque la volonté du Groupe de jouer un rôle moteur dans la transformation du secteur de l’emballage, et d’aller encore plus loin, plus vite, en renforçant la dimension circulaire et vertueuse des emballages en verre.

Objectifs 2020

Lors de la publication des résultats semestriels le 30 juillet 2020 et dans le contexte de la pandémie de COVID-19, Verallia anticipait pour l’année 2020 des volumes en recul d’environ -5 % par rapport à 2019 et un EBITDA ajusté se situant légèrement au-dessus de celui de 2018, qui s’était établi à 543 M€.

Compte tenu de la visibilité limitée dont le Groupe et ses clients disposent à ce jour, Verallia reste prudent sur le reste de l’année. En effet, la croissance soutenue des volumes au troisième trimestre peut être en partie imputable à des reconstitutions de stocks dans la chaîne d’approvisionnement.

Prenant en compte les derniers développements liés à la pandémie de COVID-19, sous réserve que la situation ne se détériore pas significativement davantage, la dynamique de volumes meilleure qu’anticipé sur le troisième trimestre permet à Verallia de relever ses objectifs 2020 en termes de volumes de vente et d’EBITDA ajusté.

Ainsi, pour l’exercice se clôturant le 31 décembre 2020, le Groupe anticipe désormais :

  • Des volumes de vente en léger retrait sur l’année 2020 par rapport à 2019 ;
  • Une croissance organique du chiffre d’affaires légèrement positive sur l’année 2020 par rapport à 2019 ;
  • Un EBITDA ajusté d’environ 590 M€ pour l’année 2020 ;
  • Une génération de trésorerie3solide, permettant d’atteindre un levier d’endettement de 2,2x à 2,3x l’EBITDA ajusté des 12 derniers mois à fin décembre 2020.

Rappel de la communication du 30 juillet 2020 concernant les perspectives 2020-2022 :

« En ce qui concerne les objectifs financiers moyen terme (2020-2022) annoncés lors de l’introduction en bourse, Verallia considère qu’ils restent pertinents à l’exception de celui concernant un taux de croissance organique annuel moyen (TCAM) du chiffre d’affaires consolidé compris entre 3 % et 5 % sur la période 2020-2022 compte tenu i) de l’impact négatif du COVID-19 sur les volumes de ventes en 2020 et ii) d’une hausse de prix de vente attendue plus faible dans un contexte d’inflation des coûts de production plus modérée qu’anticipé initialement.

Verallia confirme donc les autres objectifs financiers, à savoir :

  • Une marge d’EBITDA ajusté supérieure à 25 % en 2022, grâce principalement à (i) la croissance des volumes de ventes et l’amélioration du levier opérationnel associé, (ii) la poursuite de sa politique de prix dynamique visant à compenser la hausse des coûts et (iii) la poursuite de la mise en œuvre du plan d’amélioration de la performance industrielle et de la réduction des coûts de production ;
  • La poursuite de sa politique d’investissement disciplinée visant à maintenir les investissements récurrents4 autour de 8 % de son chiffre d’affaires consolidé annuel ;
  • Un ratio d’endettement financier net/EBITDA ajusté compris entre 2x et 3x ;
  • La distribution d’un dividende d’un montant annuel supérieur à 40 % de son résultat net consolidé, avec au minimum un montant annuel de 100 M€, sous réserve d’approbation par l’Assemblée Générale des actionnaires de Verallia. » 

Une conférence analystes aura lieu le jeudi 29 octobre 2020 à 18h00, heure de Paris, par un service de webcast audio (en direct puis en différé) et la présentation des résultats sera disponible sur www.verallia.com.

Calendrier financier

  • 24 février 2021 : résultats financiers du T4 et de l’année 2020 – Communiqué de presse avant bourse et conférence téléphonique/présentation le jour même dans la matinée.
  • 29 avril 2021 : résultats financiers du T1 2021 – Communiqué de presse avant bourse et conférence téléphonique/présentation le jour même dans la matinée.
  • 16 juin 2021 : Assemblée Générale Annuelle des actionnaires.
  • 29 juillet 2021 : résultats semestriels 2021 – Communiqué de presse avant bourse et conférence téléphonique/présentation le jour même dans la matinée.
  • 28 octobre 2021 : résultats financiers du T3 2021 – Communiqué de presse avant bourse et conférence téléphonique/présentation le jour même dans la matinée.

À propos de Verallia – Verallia est le leader européen et le troisième producteur mondial de l’emballage en verre pour les boissons et les produits alimentaires, et offre des solutions innovantes, personnalisées et respectueuses de l’environnement.

Le Groupe a réalisé 2,6 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2019, avec une production de 16 milliards de bouteilles et pots en verre. Verallia emploie environ 10 000 collaborateurs et dispose de 32 usines verrières dans 11 pays.

Verallia est coté sur le compartiment A du marché réglementé d’Euronext Paris (Ticker : VRLA – ISIN : FR0013447729) et figure dans les indices suivants : CAC Mid 60, CAC Mid & Small et CAC All-Tradable. Pour plus d’informations : www.verallia.com

Avertissement

Certaines informations incluses dans le présent communiqué de presse ne constituent pas des données historiques mais sont des déclarations prospectives. Ces déclarations prospectives sont fondées sur des estimations, des prévisions et des hypothèses en ce inclus, notamment, des hypothèses concernant la stratégie présente et future de Verallia et l’environnement économique dans lequel Verallia exerce ses activités. Elles impliquent des risques connus et inconnus, des incertitudes et d’autres facteurs, qui peuvent avoir pour conséquence une différence significative entre la performance et les résultats réels de Verallia et ceux présentés explicitement ou implicitement dans ces déclarations prospectives. Ces risques et incertitudes incluent ceux détaillés et identifiés au Chapitre 3 « Facteurs de risques » du document d’enregistrement universel approuvé par l’AMF le 29 avril 2020 sous le numéro R. 20-006, disponible sur le site de la Société (www.verallia.com) et celui de l’AMF (www.amf-france.org). Ces déclarations et informations prospectives ne constituent pas des garanties de performances futures.

Ces déclarations prospectives ne sont valables qu’à la date du présent communiqué de presse et Verallia décline expressément toute obligation ou engagement de publier une mise à jour ou une révision des déclarations prospectives incluses dans le présent communiqué de presse afin de refléter des changements dans les hypothèses, évènements, conditions ou circonstances sur lesquels sont fondées ces déclarations prospectives. Les déclarations prospectives contenues dans le présent communiqué de presse sont établies uniquement à des fins illustratives.

Le présent communiqué de presse inclut uniquement des informations résumées et ne prétend pas être exhaustive. Aucune garantie n’est donnée quant à l’exactitude et l’exhaustivité de l’information ou des opinions contenues dans le présent communiqué de presse.

Certaines informations financières contenues dans le présent communiqué de presse ne sont pas directement extraites des systèmes comptables de Verallia et ne sont pas des données IFRS. Elles n’ont pas été revues ou vérifiées par les commissaires aux comptes de Verallia.

Le présent communiqué de presse ne contient pas et ne constitue pas une offre de vente de valeurs mobilières, ni une invitation ou une incitation d’investissement dans des valeurs mobilières en France, aux Etats-Unis ou dans toute autre juridiction.

ANNEXES

Chiffres clés sur les 9 premiers mois de l’année

En millions d’euros

9M 2020

9M 2019

Chiffre d’affaires

1 955,8

1 976,4

Croissance reportée

-1,0 %

 

Croissance organique

+2,3 %

 

 

 

 

EBITDA ajusté

474,4

477,8

Marge d’EBITDA Ajusté

24,3 %

24,2 %

 

 

 

Dette nette à fin septembre

1 358,5

1 627,1

EBITDA ajusté sur les 12 derniers mois

611,8

603,2

Dette nette / EBITDA ajusté des 12 derniers mois

2,2x

2,7x

Chiffres clés sur le troisième trimestre

En millions d’euros

T3 2020

T3 2019

Chiffre d’affaires

681,2

647,0

Croissance reportée

+5,3 %

 

Croissance organique

+8,9 %

 

 

 

 

EBITDA ajusté

175,7

165,0

Marge d’EBITDA Ajusté

25,8 %

25,5 %

Évolution du chiffre d’affaires par nature en millions d’euros sur les 9 premiers mois

En millions d’euros

 

Chiffre d’affaires 9M 2019

1 976,4

Volumes

-22,8

Prix/Mix

+67,8

Taux de change

-65,6

Chiffre d’affaires 9M 2020

1 955,8

Évolution de l’EBITDA ajusté par nature en millions d’euros sur les 9 premiers mois

En millions d’euros

 

EBITDA ajusté 9M 2019 (i)

477,8

Contribution de l’activité

-35,9

Spread Prix-Mix / Coûts

+31,9

Productivité nette (ii)

+27,6

Taux de change

-22,0

Autres

-5,0

EBITDA ajusté 9M 2020 (i)

474,4

(i) L’EBITDA ajusté est calculé sur la base du résultat opérationnel retraité des dépréciations et amortissements, des coûts liés aux restructurations, des coûts liés aux acquisitions et M&A, des effets d’hyperinflation, des plans d’actionnariat du management, des effets liés aux cessions et risques filiales, des frais de fermeture de sites et autres éléments.

(ii) Impact du Performance Action Plan (« PAP ») à hauteur de 36 M€.

Tableau de passage du résultat opérationnel vers l’EBITDA ajusté

En millions d’euros

9M 2020

9M 2019

Résultat opérationnel

238,4

241,9

Amortissements et dépréciations (i)

207,6

211,9

Coûts de restructuration (ii)

19,8

2,8

Coûts d’acquisition, M&A

0,1

0,0

IAS 29 Hyperinflation (Argentine) (iii)

1,7

2,1

Plan d’actionnariat du management et coûts associés

2,9

6,5

Fermeture du site de Sao Paulo (Brésil)

0,0

2,0

Autres

4,1

10,7

EBITDA ajusté

474,4

477,8

(i) Inclut les amortissements liés aux immobilisations incorporelles et corporelles, les amortissements des immobilisations incorporelles acquises par le biais de regroupements d’entreprise et les dépréciations d’immobilisations corporelles, incluant pour 2020 celles relatives au plan de transformation mis en œuvre en France.

(ii) Correspond principalement au projet de transformation en France pour 2020.

(iii) Le Groupe applique la norme IAS 29 (Hyperinflation) depuis le 2ème semestre 2018.

IAS 29 : Hyperinflation en Argentine

Depuis le 2ème semestre 2018, le Groupe applique la norme IAS 29 en Argentine. L’application de cette norme impose la réévaluation des actifs et passifs non monétaires et du compte de résultat pour refléter les modifications de pouvoir d’achat dans la monnaie locale. Ces réévaluations peuvent conduire à un profit ou une perte sur la position monétaire nette intégrée au résultat financier.

De plus, les éléments financiers de la filiale argentine sont convertis en euro au taux de change de clôture de la période concernée.

Sur les neufs premiers mois de 2020, l’impact net sur le chiffre d’affaires est de -5,3 M€. L’impact de l’hyperinflation est exclu de l’EBITDA ajusté consolidé tel que présenté dans le « tableau de passage u résultat opérationnel vers l’EBITDA ajusté ».

GLOSSAIRE

Activité : correspond à la somme de la variation de volumes plus ou moins l’évolution de la variation des stocks.

Croissance organique : correspond à la croissance du chiffre d’affaires à taux de change et à périmètre constants. Les revenus à taux de change constants sont calculés en appliquant les mêmes taux de change aux indicateurs financiers présentés dans les deux périodes faisant l’objet de comparaisons (en appliquant les taux de la période précédente aux indicateurs de la période en cours).

EBITDA ajusté : L’EBITDA ajusté est un indicateur non défini par les normes IFRS. Il s’agit d’un indicateur de suivi de la performance sous-jacente des activités après retraitement de certaines charges et/ou produits à caractère non récurrents ou de nature à fausser la lecture de la performance de l’entreprise. L’EBITDA ajusté est calculé sur la base du résultat opérationnel retraité des dépréciations et amortissements, des coûts liés aux restructurations, des coûts liés aux acquisitions et M&A, des effets d’hyperinflation, des plans d’actionnariat du management, des effets liés aux cessions et risques filiales, des frais de fermeture de sites et autres éléments.

Capex : ou dépenses d’investissement, représentent les achats d’immobilisations corporelles et incorporelles nécessaires pour maintenir la valeur d’un actif et/ou s’adapter aux demandes du marché ainsi qu’aux contraintes environnementales, de santé et de sécurité ; ou pour augmenter les capacités du Groupe. L’acquisition de titres en est exclue.

Investissements récurrents : Les Capex récurrents représentent les achats d’immobilisations corporelles et incorporelles nécessaires pour maintenir la valeur d’un actif et/ou s’adapter aux demandes du marché ainsi qu’aux contraintes environnementales, de santé et de sécurité. Ils incluent principalement les rénovations de fours et la maintenance des machines IS.

Investissements stratégiques : Les investissements stratégiques représentent les acquisitions stratégiques d’actifs qui accroissent les capacités du Groupe ou son périmètre de manière significative (par exemple, acquisition d’usines ou équivalent, investissements « greenfield » ou « brownfield »), incluant la construction de nouveaux fours additionnels.

Cash conversion : est défini comme les cash flows rapportés à l’EBITDA ajusté. Les cash flows sont définis comme l’EBITDA ajusté diminué des Capex.

Le segment Europe du Sud et de l’Ouest comprend les sites de production localisés en France, Espagne, Portugal et Italie. Il est également désigné par l’abréviation « SWE ».

Le segment Europe du Nord et de l’Est comprend les sites de production localisés en Allemagne, Russie, Ukraine et Pologne. Il est également désigné par l’abréviation « NEE ».

Le segment Amérique latine comprend les sites de production localisés au Brésil, en Argentine et au Chili.

Liquidité : calculée comme la trésorerie disponible + la ligne de crédit renouvelable non tirée – l’encours de « Neu Commercial Papers ».

——————————————————————————————

1 Le spread représente la différence entre (i) l’augmentation des prix de vente et du mix appliquée par le Groupe après avoir, le cas échéant, répercuté sur ces prix l’augmentation de ses coûts de production et (ii) l’augmentation de ses coûts de production. Le spread est positif lorsque l’augmentation des prix de vente appliquée par le Groupe est supérieure à l’augmentation de ses coûts de production. L’augmentation des coûts de production est constatée par le Groupe à volumes de production constants et avant écart industriel et prise en compte de l’impact du plan d’amélioration de la performance industrielle (Performance Action Plan (PAP)).

2 Calculée comme la trésorerie disponible + la ligne de crédit renouvelable non tirée – l’encours de « Neu Commercial Papers ».

3 Après le versement des dividendes.

4 Hors capitalisation du droit d’utilisation lié à l’application d’IFRS 16.

Contacts

Contact Relations Investisseurs Verallia
Alexandra Baubigeat Boucheron alexandra.baubigeat-boucheron@verallia.com

Contacts Presse
Verallia – Stéphanie Biaisstephanie.biais@verallia.com
Brunswick – Benoit Grange, Hugues Boëton verallia@brunswickgroup.com +33 1 53 96 83 83

activtrades

activtrades