Accueil > Infos de Marché > Le syndicat des agents de bord d’Air Canada demande au gouvernement fédéral de refuser la tentative de WestJet d’ignorer la loi et les droits des travailleurs

activtrades

Le syndicat des agents de bord d’Air Canada demande au gouvernement fédéral de refuser la tentative de WestJet d’ignorer la loi et les droits des travailleurs

VANCOUVER–(BUSINESS WIRE)–La composante d’Air Canada du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) est consternée par les informations selon lesquelles WestJet demande une exemption au Code canadien du travail pour faciliter la résiliation de ses travailleurs et demande au gouvernement fédéral de rejeter leur demande.

WestJet demanderait au gouvernement fédéral d’exempter la compagnie aérienne des règles du travail qui exigent un préavis de 16 semaines de cessation d’emploi pour congédiement collectif, alors qu’elle cherche à licencier plus de la moitié de ses travailleurs.

« Les agents de bord comprennent la pression que COVID-19 exerce sur l’industrie du transport aérien, parce que c’est nous qui avons travaillé sur les lignes de front, et parfois même tombé malades à cause de cela », a déclaré Wesley Lesosky, président de la composante Air Canada du SCFP. « Les agents de bord ont assez souffert à cause de la COVID-19, et c’est honteux de voir WestJet agir sans cœur envers ses travailleurs. »

Le SCFP croit que la demande va à l’encontre de l’objet même des protections du Code du travail et que le gouvernement devrait rejeter purement et simplement la demande de WestJet. « Notre demande au gouvernement est simple : respecter la loi et dire à WestJet de respecter ses travailleurs », a déclaré M. Lesosky.

Le SCFP représente 10 000 agents de bord d’Air Canada et d’Air Canada Rouge, ainsi que 3 500 agents de bord à WestJet.

:cc/sepb491

Contacts

Pour plus de renseignements :
Philippe Gagnon

Relations de presse, SCFP

613-894-0146

pgagnon@scfp.ca

activtrades

activtrades